Labyrinthe : l'ultime défi

¤ Jusqu'où êtes vous prêts à aller pour survivre ? ¤
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Hasegawa Keiko
Reine des Folles
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 28
Sexualité : Ca te regarde?
Pouvoir : Sens dévellopés
Arme : Poignard
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Sam 22 Mar - 22:04

*Keiko était passée la première par la trappe qui donnait sur le labyrinthe bleu. Elle voulait en effet s'assurer qu'il n'y avait aucun danger. Elle fut donc la première à atterrir sur le sol de l'aquarium géant. Elle se rattrappa en douceur, tombant avec autant de bruit qu'un soupir. Elle jeta rapidement un coup d'œil autour d'elle, sa main sur son couteau, prête à bondi sur un ennemi caché qui penserait qu'elle n'était pas prête. Mais il n'y avait personne.*

*Elle se releva et regarda encore une fois autour d'elle, cette fois-ci, détaillant un peu plus le paysage. Il n'y avait aucun signe de vie aux alentours. Tout du moins, rien de visible. Elle se concentra et ne sentit ou n'entendit rien. Bon, il semblait ne pas y avoir de danger à première vue. Toujours sur ses gardes, elle leva la tête pour voir l'ouverture de la trappe.*


"C'est bon, vous pouvez descendre, c'est à peu près sur."

*Elle attendit que ses compagnons descendent à leur tour. Elle leva la tête et au-delà de la trappe, elle aperçut une étendue bleutée. Elle comprit aussitôt qu'elle était au dessous de la mer ou de l'océan. Comment? Elle n'en savait rien, une sorte d'intuition.*

"Bon, vous êtes prêts? On va marcher, mais pas longtemps je pense..."

*En effet, au loin, elle voyait que le paysage changeait. Mais ils étaient encore trop éloignés pour qu'elle distingue en quoi cela changeait. Elle adressa un sourire d'encouragement.*

"On fera une pause quand on aura quitté cet endroit..."

*Mais son regard se fut plus sérieux.*

"...Mais soyez sur vos gardes."

*Elle prit son paquet et fut ainsi prête à partir. Théo avait sa canne, pour l'aider à marcher et sa blessure, qui cicatrisait, était recouverte de la jambière qu'elle lui avait fabriqué. Elle s'approcha de Gabrielle.*


"Bon, je vais dire que vous faites partie du groupe maintenant."

*Elle lui sourit et lui serra la main.*

"Keiko, enchantée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo
Pitipandadowé
avatar

Nombre de messages : 535
Sexualité : Hétérosexuel
Pouvoir : animorphe aigle
Arme : Arc
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Lun 24 Mar - 20:58

Theo était descendu le troisième, dans le trou bleu. La première chose qu’il s’était aperçut après le couleur blue qui inondait partout le couloir, c’était la température était beaucoup plus clémente. Il faisait humide et presque chaud. Ca devait l’écart de température. Theo se dit que ce labyrinthe défié toutes les loi de la nature. Il regarda d’un œil bien veillant le geste de Keiko.

Les murs semblaient ruisselaient. Il passa sa main sur l’un d’eux, en effet de l’eau tiède coulait sur tout le mur. C’était assez bizarre comme ambiance apres le blanc on arrivait au bleu. Y’aurait il une relation entre les étapes et les couleurs. Un univers, une couleur ? Theo gardait tout ca pour lui car il n’était sur de rien. C’était juste une intuition. Il se dit si c’est vraiment ça on est pas au bout de la couleur bleue.

Le jeune homme vérifia encore une fois si il avait rien oublié au chalet, car après ils ne pourraient plus faire demi tour, car il y’allait bien avoir un mur coulissant, ou plafond pour boucher la trappe. Theo s’y attendait et regarda un instant la trappe par laquelle ils venaient de descendre mais rien ne se produisit.

Bleu dans sa mémoire une quantité d’information venait à lui quand il pensait a cette couleur. C’était le symbole de l’idéalisation, du rêve, de l’ eau, de introspection du ciel.

Un bruit sourd se fit entendre. Theo s’arreta net et ne bougea plus.

_________________

Du calme!
Car aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Jeu 3 Avr - 0:19

(Gabriele a quitté le forum)
Revenir en haut Aller en bas
Hasegawa Keiko
Reine des Folles
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 28
Sexualité : Ca te regarde?
Pouvoir : Sens dévellopés
Arme : Poignard
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Ven 11 Avr - 20:33

Le bruit sourd, elle l'entendit aussi. Elle se figea une fraction de seconde, tout son corps soudainement en éveil. Ses sens sur-surdéveloppés aux aguets, elle chercha la source du bruit. Celui-ci recommença. C'était un bruit sourd, long, étrange. Elle n'avait jamais rien entendu de semblable. Elle avait beau fouiller dans sa mémoire, elle n'en avait aucun souvenir. Elle allait donc se battre contre l'inconnu. Mais cela ne lui faisait pas si peur que ça. Sa peur était bénéfique. Elle envoyait toute sorte d'hormones dans son corps, qui lui permettaient de réagir encore plus vite. Ce qui donnait une sorte de super vitesse. Elle tourna la tête vers Théo, au moment où le bruit recommençait, encore plus fort. Elle découvrit un spectacle hallucinant.

Au dessus de la tête du jeune homme se trouvait un poisson immense. Il devait bien faire 5 mètre de long, un de large et 4 de hauteur. Il était très coloré, de bleu de jaune et d'orange. Avec des bandes noires. Et des yeux rouges féroces. Elle déglutit devant les yeux qui n'exprimait qu'une seule chose. Le mastodonte venait de trouver son déjeuner. Il ouvrait déjà la bouche pour gober la tête de Théo.

(Ah mais certainement pas!)

Elle réagit à la vitesse de la lumière et se précipita pour foncer sur Théo. Elle plaqua au sol, sentit le ventre de l'énorme poisson frotter son dos. Il avait la peau très rugueuse et elle sentit ses cicatrices se rouvrirent en un crachat de sang. Elle se mordit la lèvre pour ne rien dire. Elle roula sur le sol et se remit debout aussitôt. Elle vit alors que Gabrielle, elle, avait les yeux totalement écarquillés. Elle était terrifiée par le monstre qui s'approchait dangereusement d'elle. Keiko voulut se précipiter une nouvelle fois. Ce qu'elle fit. Mais il était trop tard. Le mastodonte emporta Gabrielle, broyant le haut de son corps avec sa mâchoire sans dents très puissante.

"Et mer...."

Elle laissa l'injure fondre dans sa bouche. Elle se leva. Le monstre semblait content de sa capture et s'éloignait tranquillement. Elle se releva et vérifia les environs. Pas d'autres poisson géant. Elle tendit sa main à Théo pour l'aider à se relever.

"Il semblerait que nous soyons de nouveau tout les deux..."

HJ: Désolé, c'est pas bien long u_u
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo
Pitipandadowé
avatar

Nombre de messages : 535
Sexualité : Hétérosexuel
Pouvoir : animorphe aigle
Arme : Arc
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Ven 11 Avr - 21:50

Theo ne comprit pas le regard intense que lui lança Keiko, et encore moins quand elle se jeta sur lui. Met sur le dos il pu voir qu’une bouche geante par laquelle il avait faillit passer. Elle venait pour l’énième fois de lui sauver la vie. Mais le temps n’était pas au remerciement…. Gabrielle venait de disparaître dans le ventre du poisson

Le poisson s’enfonçait dans l’eau profonde. Le plafond n’était qu’un immense aquarium dont l’eau contre toute logique et vérité scientifique. La force de l’attraction terrestre ne s’exerçait d’une drôle de manière. Elle les tenait bien au sol, l’eau semblait pas tomber. On pouvait y voir toute une faune aquatique et tout a fait au fond une grande quantité de plantes aquatiques.
Ce qui pouvait expliquer la grande humidité mais on était pas là pour observer l’aquarium, car le monstre aquatique partait avec leur compagne d’aventure, comme si de rien n’était.

Theo prit la main de Keiko et la remercia par un sourire discret. Car il avait pas trop envie de rire.


- on peut le laisser partir comme ca ??

Theo ne perdait pas de vue le monstre qui s’éloignait le ventre rempli. Il leva les bras, ses mains pénètrent dans l’eau. Elle était pas trop fraîche, presque tiède.
Se débarrassant de son arc, prenant une grande respiration il sauta et sa tête entra à son tour dans l’eau. Il était en équilibre entre l’eau entre deux force attractive. S’aidant de ses bras il arriva a se faire un chemin dans l’eau. Maintenant il était entièrement de l’eau. Il sorti la tête de l’eau pour prendre un peu d’oxygène. En levant les yeux il vit ce qui était le sol pour Keiko, il la voyait à l’envers c’était une drole de chose d’avoir une vision on aurait dit qu’elle marchait comme une araignée au plafond…. alors qu’elle devait voir une tête sortir du plafon d’eau.

Le jeune homme sortit un couteau qu’il avait, prit dans la cuisine du chalet. Il plongea enfin dans l’eau mais le monstre était loin et il ne le voyait même plus, il avait beau ouvrire les yeux il ne voyait rien qu’une forme qui paraissait fondre sur lui. Il sorti son couteau…pret a se battre


Il se dit que Gabrielle était perdu….


(tu peux jouer Hyera)

_________________

Du calme!
Car aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr
Heyra
Soldat Paumé
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Sexualité : Hétéro
Pouvoir : de guerison
Arme : Arc et poignard
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Ven 11 Avr - 22:30

  • Nothing but lies!

Une flèche vint se planter dans la tête du poisson en face de Théo. La bête était plus petite que le dernier modèle, à peu près la moitié et complètement gris, mais lui, il avait des dents. Heyra se tenait assise une petite vingtaine de mètres de la, la corde de son arc vibrant encore. Elle avait le souffle court, et sa jambe gauche présentait un certain nombres de blessures à mi chemin d'être cicatrisées, la ou son pantalon n'était plus qu'un tas de lambeaux difformes. Autours d'elle, quelques cadavres de poissons de tailles diverses étaient éparpillés, deux ou trois n'étant plus que des arètes. La jeune soldat avait eu faim dans le labyrinthe blanc, et, vu que le poisson qui n'était maintenant qu'un tas d'arètes bien nettoyés avait quand même pris le temps de déchiqueter son mollet gauche, elle avait été forcée de rester sur place. Certes, elle n'avait aucun mal à se soigner, mais son pouvoir lui demandait une quantité inimaginable d'énergie, l'immobilisant pour quelques heures. Elle n'eut donc pas d'autre choix que s'asseoir et de descendre à coup de flèches les petites - ou grosses - bébêtes qui tentaient de faire d'elle leurs prochain casse-croutte. La jeune fille respirait encore difficilement, mais elle arrivait quand même à parler sans trop couper ses phrases. Elle s'adressa à la femme qui s'était avant présentée comme Keiko.

-A... votre place, je le ferais... sortir de l'eau...

Si il y avait une chose que l'ex-soldat avait compris, c'était que ce monde ci semblait se séparer en deux royaumes: l'eau, appartenant au poissons, et le sol/plafond, quoi qu'il en soit, sur lequel les humains avaient tout de même une petite chance de survivre. Autant de chances que dans le reste de ce labyrinthe.
Heyra porta un main à sa tête, cherchant vaguement à calmer une migraine qui menaçait de se pointer. C'était la partie de son pouvoir qu'elle appréciait le moins: le temps qu'il lui fallait pour récupérer l'énergie perdue. Et puis la faim aussi. Parce que que ça lui vidait l'estomac. Et visiblement, la nourriture semblait être assez rare dans le coin.
Après avoir arraché encore une bouchée de poisson, elle se remit au travail, posant deux mains sur sa jambe blessée, les blessures continuant à cicatriser à une vitesse ahurissante, forçant la jeune fille à respirer plus rapidement, ignorant les gouttes de sueur qui perlaient de son front. Non, elle n'aimait vraiment pas ce côté épuisant du pouvoir qu'elle s'était dernièrement découvert...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasegawa Keiko
Reine des Folles
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 28
Sexualité : Ca te regarde?
Pouvoir : Sens dévellopés
Arme : Poignard
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Ven 11 Avr - 22:57

Théo était allé faire un tour dans l'eau qui les surplombait. Au début, ça ne l'avait pas dérangée. Après tout, c'était un grand jeune homme et il faisait ce qu'il avait envie de faire. Elle fit glisser son regard ailleurs, et s'avança un peu pour atteindre le haut d'une butte. Là, l'eau était toute proche. Elle se retourna pour dire à Théo de descendre. Il fallait qu'ils avancent. Elle se sentait assez en forme pour même piquer un sprint pendant quelques minutes. Elle y réfléchissait sérieusement quand elle aperçut un autre poisson, aux dents aiguisés cette fois-ci, foncer sur Théo, encore dans l'eau. Elle n'avait pas le temps de réagir encore une fois. Mais elle ne pouvait pas être partout à la fois, non?

Heureusement pour son compagnon, une flèche vint abattre le poisson qui le menaçait. Plus loin, elle découvrit une silhouette, assise sur un rocher, qui semblait blessée à la jambe. Mais qu'est-ce qu'ils avaient tous à se blesser à la jambe, hein? C'était le truc le plus important. Sans les jambes, pas moyen d'avancer. Bref, elle s'avança vers là où était Théo.

"Viens, descend."

Puis, après qu'il fut à ses cotés, ils se dirigèrent vers la jeune fille qui semblait très fatiguée. Elle avait ses main sur sa jambe et était très concentrée. Mais pour quoi faire? Etrange.

"Salut."

Encore une nouvelle compagne envoyée par le maitre du jeu? Ou était-elle là par hasard? En tout cas, elle était plutôt amochée. Elle était encore une fois, le plus forte du groupe. Et elle sentait peu à peu la pression monter sur ses épaules. Ah, elle en avait envie de ce sprint, pour se défouler un bon coup. Ou alors, elle se dépècerait bien un poisson géant. Oh oui, la perspective était plus qu'alléchante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo
Pitipandadowé
avatar

Nombre de messages : 535
Sexualité : Hétérosexuel
Pouvoir : animorphe aigle
Arme : Arc
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Dim 13 Avr - 22:33

Un poisson avec une si grande mâchoire, n’existait pas sur la planète ou vivait Theo. Il en était sur, il connaissait tous les noms de poissons qui pouvaient, enfin pensait il. Il savait le moindre détails sur ces animaux : de leur mode vie, à comment les cuisiner….
Mais la n’était point la question il avait cru finir comme Gabrielle dans le ventre de cet énorme poisson. Quand une flèche transperça la tête de part en part, ce qui arrêta net ce bolide d’aquarium.

L e jeune homme en vit plusieurs foncé sur lui. Il se dit qu’heureusement Keiko était autrement il serait mort, peut être qu’elle était son ange gardien. Il ne savait pas encore venait d’une nouvelle joueuse et que sûrement le maître du jeu avait tout calculé pour qu’ils se rencontrent….

Il se précipita, en poussant sur ses jambes et ses bras pour surgir de l’eau et ne pas être pris entre les deux forces d’attractions car les créatures aquatiques ne lui feraient pas de cadeau.

Il vit Keiko et le regardait mais sous l’eau il ne vit pas l’autre personne. Il s’éjecta sur l’eau et tomba la tête la première sur le sol. Il avait entraîné avec lui un peu d’eau. Il se frotta le crane il allait avoir une belle bosse. Et sa jambe lui rappela sa récente blessure. En regardant en hauteur il vit des dizaines de petites dents bien aiguisé juste sortir de la surface. En se relevant il faillit glisser car il était trempe. En pliant ses habits pour faire tomber un peu l’eau.


**Zut j’était sec grâce au chalet**

Mais bon il se dit qu’il aurait du agir plus vite pour sauver Gabrielle…. Et se dit que Keiko n’avait pas réagit peut être parce qu’elle l’appréciait pas… Il en déduisit qu’il avait de la chance Keiko, bien que très froide devait tenir à lui

Keiko regardait autre chose, il se retourna, et vit une femme avec un arc…. C’était elle qui avait tiré, cela expliqué tout et notamment la bizarre trajectoire des flèches…

Il sourit faiblement a la nouvelle inconnue, mais elle était déjà reparti dans ses occupations.
Elle était blessée à la jambe, elle aussi et avait faim. Elle mange du poisson cru qu’elle venait de pêcher.

Les deux aventuriers rescapés s’avançaient vers la nouvelle.
Theo sorti de son sac du pain et des fruits qu’il avait pris dans le chalet et les tendit a la nouvelle.


- nous pouvons partager nos vivre nous avons eu la chance d’en avoir

_________________

Du calme!
Car aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr
Heyra
Soldat Paumé
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Sexualité : Hétéro
Pouvoir : de guerison
Arme : Arc et poignard
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Lun 14 Avr - 7:22

  • Le pain ne se multiplie pas. Seulement les poissons.

Heyra releva la tête, se laissant distraire une seconde de son travail. La chair de sa jambe avait complètement cicatrisé, et elle se contenta de rincer le sang restant avec un peu d'eau, c'est pas ce qui lui manquait ici. Elle fut surprise de tomber nez à nez avec un... morceau de pain? Elle hésita une seconde, après tout, un peu plus de nourriture ne ferait pas de mal, mais elle décida finalement d'être honnête.

-Il me reste des provisions aussi. J'économise.

Et elle essayait de varier un minimum son alimentation. La jeune fille avait beau être habituée à un régime peu varié, elle n'allait pas refuser un peu de changement pour autant. Sa jambe était guérie, et elle même avait doucement récupéré ses forces, sa respiration s'était calmée et elle ne sentait presque plus l'épuisement. Heureusement qu'elle avait assez de nourriture, et de la viande en plus, ça lui facilitait considérablement les choses. Elle n'avait pas encore eu à se soigner dans d'autres conditions, et espérait bien ne jamais avoir à la faire. Être immobilisée pendant quelques jours semblait être un handicap assez sérieux pour qu'elle fasse un effort pour ne pas avoir à le subir.
Le soldat prit son temps pour scruter les deux nouveaux visages qui venaient d'apparaître dans sa petite vie de prisonnière. Elle n'avait pas la moindre idée à qui elle avait affaire. Après tout, elle était peut-être tombée sur une équipe de psychopathes dégénérés. Bien qu'elle en doutait fort. A ses yeux, elle avait plus affaire à deux autres âmes errantes dans ce labyrinthe de fous. Le meilleur moyen de savoir, c'était quand même de se présenter, non? Elle tendit une main au plus proche des deux, dans ce cas le garçon qui lui avait proposé à manger.


-n°1666, Heyra. A qui ai je l'honneur?

Elle laissa son regard alterner d'une personne à l'autre, attendant tranquillement une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasegawa Keiko
Reine des Folles
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 28
Sexualité : Ca te regarde?
Pouvoir : Sens dévellopés
Arme : Poignard
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Mer 16 Avr - 20:23

Keiko, elle, était concentrée sur la jambe de la jeune fille. Elle avait immédiatement remarqué que les chairs s'étaient refermées et la blessure suturée. Pourtant, quelques minutes auparavant, sa jambe était blessée. Quel pouvoir incroyable et intéressant. Les gens semblaient développer des pouvoirs étranges dans cet endroit. Elle-même n'échappait pas à la règle. Mais ce pouvoir là était autrement utile. C'était un réel avantage. Elle aurait aimé avoir le même. Elle se demanda si elle pouvait aussi soigner les autres de la même manière? Si oui, ce serait encore plus utile.

Elle fut rappelée à la réalité par la voix de la jeune fille. Etrange, elle se désignait par un matricule. Ce n'était pas commun. Et ça désignait une autre manière de voir. Elle ne penserait pas trop à elle. Alors que Keiko, ses pensées étaient surtout tournées... vers elle et sa survie dans ce cas. Chacun sa manière d'être.


"Appellez-moi Keiko."

Elle gardait le vouvoiement. Après tout, la jeune fille semblait elle-même très polie. Elle ne voulait surtout pas la froisser. Cela aurait été... ennuyant. Elle avait des capacités étonnantes semblait-il et l'avoir dans le groupe serait un vrai plus. Elle pourrait même peut-être soigner la jambe de Théo, qui sait? Et eux-mêmes lui offraient une proposition alléchante. Un groupe, avec des gens à qui parler. L'union fait la force après tout. Et puis, ils avaient de la nourriture et était motivés. Enfin, elle se sentait motivée à bloc. Elle aurait pu cavaler des journées entières (mais ce n'était qu'une impression malheureusement ^^)

"Etes-vous seule?"

Après tout, peut-être appartenait-elle à un groupe qui l'avait envoyée en éclaireur. Ou autre chose dans le genre. En fait, Keiko s'attendait également à tomber sur des équipes qui irait piller les autres. Après tout, c'était quelque chose de tout à fait normal, qu'elle envisageait même en cas de solution de secours. Si jamais ils se trouvaient complètement démunis, allez piller quelqu'un d'autre était une solution comme une autre. Mais encore fallait-il en avoir le besoin et surtout, encore fallait-il croiser une autre équipe. Pour l'instant, ils n'avaient croisé que des gens éparpillés. Mais peut-être qu'en s'aventurant plus loin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Theo
Pitipandadowé
avatar

Nombre de messages : 535
Sexualité : Hétérosexuel
Pouvoir : animorphe aigle
Arme : Arc
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Jeu 17 Avr - 2:28

Theo rangea la nourriture dans son sac et recula d’un pas. La jeune femme se présenta avec un numéro, comme un militaire, ou une prisonnière. Si c’était une prisonnière, elle avait mal choisit son lieu d’évasion… Mais les habits de la jeune femme lui faisait pensé plus à une évadée. Plus que les habits c’était ce foulard noir qui lui faisait penser à ça. En tout cas son visage était marqué par la fatigue. Theo se dit que peu importe elle avait été ce qui comptait c’était de savoir si elle était avec eux ou contre eux….
A première vu sûrement qu’elle allait renforcer l’équipe. Souvent quand il y’a un danger les gens se serrent les coudes ou font l’inverse s’entretuent… mais peu de gens choisissent de rester seul par choix.



- moi c’est Theo…


cela devenait si banal de se présenter aux nouvelles recrues… qui ne tenaient pas longtemps. Aurait elle plus de chance ? Ou est ce que Keiko et Theo portaient mal chance à tous leurs partenaires d’aventure ? Est ce que le duo était épargné par le maître du jeu… qui voulaient leur faire perdre leur repères.. ? Keiko semblait déjà avoir oublié Gabrielle comme si seule sa survie était importante… mais il ne pouvait se l’imaginer comme ça. Non elle était plutôt du genre a tout garder pour elle et ne rien dire.

Elle s’appelait Heyra, de suite ses neurones avait fait le liens avec deux choses un livre La prophétie des enfants de Heyra, et le verbe entendre en langue islandaise… Mais est ce que son prénom avait un rapport avec tout ça… il n’en savait rien. Comment sa mémoire si immense pour ces détails et tout ce savoir était si inutile quand il s’agissait de lui….

Keiko demanda à la nouvelle si elle était seule, le jeune homme regarda derrière la jeune Heyra. Rien le couloir débouchait sur une salle et l’aquarium semblait se poursuivre dans toute la salle.

Ses vêtements encore tout tempe gouttaient tout doucement

_________________

Du calme!
Car aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr
Heyra
Soldat Paumé
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Sexualité : Hétéro
Pouvoir : de guerison
Arme : Arc et poignard
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Jeu 17 Avr - 16:30

  • On ne peux faire confiance à personne, et encore moins à soi même.

Heyra lâcha sa jambe maintenant parfaitement guérie pour s'attaquer à un autre poisson, apparemment pas dérangée pour un sou par la viande crue ou les écailles. Elle écouta les deux personne en face d'elle se présenter, notant mentalement leurs noms quelque part dans un coin de sa mémoire. Au moins la fille avait l'air responsable. Psh. Qui était l'imbécile qui à décidé que les hommes étaient plus forts que les femmes? Passons.

-Les deux autres sont morts. Je suis seule.

Elle termina de mâchonner son morceau de poisson, contente d'avoir un peu de viande, même légère, histoire de ne pas finir coincée dans/sous/au bord de l'eau. Puis, elle détailla encore une fois les deux personnes en face d'elle, cette fois ci avec un peu plus d'insistance, essayant d'évaluer leurs capacités. Le garçon était blessé, à la jambe en plus. Et avec ça, il allait prendre son bain dans l'eau pleine de poissons carnivores? Soit il était simplement curieux et courageux, soit complètement inconscient. Bah, valait mieux ça qu'un môme qui n'avait aucune idée de... de rien. Le môme en question n'avait d'ailleurs pas duré longtemps.
La jeune fille réfléchit un instant, puis, voyant que de toute façon, au niveau option, faire équipe était quand même un moyen plus efficace de survivre, à condition bien sur que vos quo-équipiers soient moyennement expérimentés. Et pour avoir survécu jusqu'ici, Théo et Keiko devaient quand même avoir un minimum de potentiel. Et puis, ils venaient de perdre leur troisième membre à l'équipe.


-J'ai plus d'équipe, mais si ça vous gène pas, je pourrais vous rejoindre.

Elle avait failli ajouter qu'elle n'était pas du genre à se faire croquer par le premier poisson venu, mais décida que finalement, il valait mieux se la fermer. Pas qu'elle ait une grande idée de ce que ça pouvait bien faire de perdre un quo-équipier, elle personnellement ça ne lui faisait ni chaud ni froid, mais vu le changement, même léger, d'attitude de Théo, elle eut la sagesse d'esprit de clouer le bec.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasegawa Keiko
Reine des Folles
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 28
Sexualité : Ca te regarde?
Pouvoir : Sens dévellopés
Arme : Poignard
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Jeu 17 Avr - 18:10

Ainsi donc, elle était seule. C'était donc encore une magouille de ce cher maitre du jeu. Cela en devenait presque lassant à la fin. N'avait-il rien d'autre à leur proposer que de leur envoyer partenaire sur partenaire? Le yéti qu'ils avaient du combattre était le seul truc réellement intéressant qui leur était arrivé. Bon bien sur, il avait eu des conséquences désastreuses pour Théo. Mais c'était la seule chose qui avait fait bouillonner son sang depuis qu'elle était ici.

Elle réfléchit un instant à la demande de la jeune fille. Et si, par hasard, elle ne jouait pas comme le voulait le maitre du jeu? Après tout, Théo et elle formait une bonne équipe qui marchait bien à elle seule. Elle pesa le pour et le contre.


"Je suis d'accord."

Accueillir une nouvelle personne dans le groupe était toujours un avantage. Enfin, pour le moment. Elle-même n'était pas ébranlée par les allées et venues des autres joueurs. Mais ce n'était pas le cas de Théo. Il était plus fragile psychologiquement. Il s'attachait très facilement aux gens et les perdre ainsi l'un après l'autre le fragilisait. Si cela continuait, elle refuserait d'autres personnes dans son équipe. Car pour elle, c'était bien "son" équipe. Qui d'autre aurait pu la guider? Elle seule n'était pas ébranlée. Elle agissait peut-être mécaniquement, mais cela lui permettait d'être plus forte que les autres. Elle échangeait une partie de son humanité contre une efficacité meilleure. Ça lui allait parfaitement. Tout pour accomplir son but.

Mais elle voulait tout de même éclairer un point. Le fait qu'elle se soit présentée par un matricule l'intriguait toujours. Elle voulait en savoir plus. Si elle était un soldat, elle avait surement des capacités intéressantes.


"Tu t'es présentée à l'aide d'un matricule. Pourquoi cela?"

Elle ne se sentait pas du tout gênée de poser une telle question. Après tout, ils, enfin, elle acceptait qu'elle intègre le groupe. Une information en échange n'était pas grand chose pour les remercier. Et bien sur qu'elle leur était redevable. Etre seule dans un endroit pareil était dangereux. N'importe qui d'un peu censé l'aurait vu. Etre en groupe était une force tout autre. Pouvoir compter les uns sur les autres permettait d'avancer plus vite et de se sentir soutenu après tout. Et cela valait aussi pour elle, même si elle aurait préféré que le fait d'être seule soit plus bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi Kyoko
Marmotte Machiavélique
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 30
Sexualité : Bisexuelle
Pouvoir : Animorphe : tigre blanc fluorescent
Arme : Epée
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Jeu 17 Avr - 21:05

[hrp : bijour bijour je m'incruste^^bon ces post sont en parallele pour le moment, il s'agira des derniers post que j'avais fait avant de quitter le forum^^ je les remet pour que l'histoire soit cohérente, et j'expliquerai dans 3 post pourquoi il s'est ecoulait si peu de temps du côté de Kazu^^]


Kazumi voulu répondre à son ami, mais le sol s'ouvrit brusquement sous eux. La jeun femme hurla et le noir l'engloutit. Elle tomba, tomba, et tomba encore dans une chute qui lui parut interminable. Elle heurta brutalement une surface dur et sombra dans l'inconscience.
Son réveil fut long et difficile. Elle avait mal partout. Elle ouvrit les yeux, mais elle ne vit rien. L'endroit dans lequel elle se trouvait était plongé dans l'obscurité la plus totale. Elle se releva lentement. La tête lui tournait. Elle tituba durant quelques instants puis réussit à se stabiliser. Elle tendit les bras devant elle, fit quelque pas et rencontra une surface dur. Un mur. Elle recul tout doucement, et après avoir parcouru quelques mètres, elle heurta de nouveau quelque chose. Elle fit un quart de tour sur la droite et recommença la même opération. Et à chaque fois, elle rencontra un autre mur. Commençant à paniquer, elle se rappela qu'elle n'était pas seule.


"Theo ?" appela-t-elle doucement.

Elle attendit quelques instant et appela un peu plus fort le jeune homme. Mais une fois de plus, seul le silence lui répondit. Elle se mit à paniquer sérieusement. Les battements de son coeur s'accélérèrent. Sa respiration se fit plus bruyante. Se plaquant contre un mur, elle regarda en tout sens. Pourtant, elle ne pouvait rien voir. Ses yeux n'étaient pas fait pour qu'elle puisse voir dans le noir.


"Theo ! Je t'en pris ! Répond moi !"

Des larmes se mirent à perler aux coins de ses yeux et coulèrent le long de ses joues. Elle avait peur. Que faisait-elle ici ? Que c'était-il passé ? C'était probablement un coup du maître du labyrinthe.
Kazumi sursauta en entendant un rire à vous glacer le sang. Ce rire elle le connaissait. Elle l'avait déjà entendu plusieurs fois depuis qu'elle était ici. Il résonna quelques instants puis s'estompa.


"C'est vous qui avez fait ça n'est-ce pas ?!" cria-t-elle dans le vide. "Où est Theo ?!! Répondez ?! Qu'avez vous fait de lui ?!!"

Une fois de plus, seul le silence lui répondit. La jeune femme avança au milieu dela pièce et leva la tête en hurlant à son kidnappeur.

"JE VOUS DETESTE !!! JE VOUS DETESTE !!! JE VOUS DETESTE !!!" Elle tomba à genoux et porta ses mains à son visage. "Je vous déteste ! Je vous déteste..."

Sa voix se perdit dans ses sanglots, et elle se mit à pleurer. Elle perdit totalement la notion du temps. Et quand enfin ses larmes s'arrêtèrent de couler, elle entendit des murmures. Mais ils étaient trop éloignés pour qu'elle les entende. Peu à peu ils se rapprochaient, et elle put enfin comprendre ce qui se disait. En face d'elle, une bulle luminescente apparut, et elle vit deux hommes et une femme. Un policier, et... ses parents ! Abasourdie, elle observa la conversation sans pouvoir faire quoi que ce soit d'autre.

"Je suis désolé." dit le policier. "Cela fait maintenant six mois que votre fille a disparut. Nous abandonnons les recherche."

Il s'éloigna, laissant les parents de Kazumi dans les bras l'un de l'autre. Son père tentant de consoler la femme qui pleurait sans s'arrêter. Même si lui ne pleurait pas, on pouvait voir la lourde peine sur son visage.

"Pourquoi ?" dit la femme entre deux sanglots. "Pourquoi ?! On nous a déjà enlevé notre fils Theo autrefois ! Et maintenant c'est au tour de Kazumi !"

Kazumi rest bouche bée devant cette révélation. Elle avait donc un frère. Theo. L'image disparut, et seule une lumière blanche persista dans la bulle.

"Se pourrait-il que..." elle laissa sa phrase en suspend.

_________________

Certains sont prêts à faire beaucoup de choses pour survivre...
~ Vampire dans l'âme et Pyromane dans une vie antérieure xD ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr/index.htm
Theo
Pitipandadowé
avatar

Nombre de messages : 535
Sexualité : Hétérosexuel
Pouvoir : animorphe aigle
Arme : Arc
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Sam 19 Avr - 12:56

C’était le moment des présentations mais Theo avait un pressentiment qu’il ne devrait pas s’arrêter longtemps a papoter ici. En effet quand il leva les yeux vers le monde aquatique qui leur servait de plafond, il vit une énorme poisson très long, une sorte de grosse anguille. Celle ci nageait très vite. Cela surpris le jeune homme que Keiko n’ai pas vu arriver le danger, elle qui devait avoir un sixième sens… Oui on dirait que tout le monde ici avait des pouvoir spéciaux…. Lui c’était un animoprhe mais Keiko ne le savait pas encore l’occasion de se métamorphoser ne s’était pas présenté, et encore moins d’en parler. On ne pouvait pas dire que Keiko était une grande bavarde. Pour l’instant ce n’était point la le problème !

Une sorte de grosses anguille avec des mâchoires immense foncer sur la jeune femme. Il n’eut pas le temps de crier, qu’il sauta sur elle et la renversa. CLAK Une mâchoires rapide et puissante apparut hors de l’eau et se referma à quelques millimètres d’eux. Le bruiut fit frissonner
Une odeur de poisson putréfié se propagea dans toute la salle.
Puis re-disparut sous l’eau. Heureusement que la gravité était inversée la-haut ! L’anguille géante n’avait pas abandonné ses proies pour autant, et elle allait revenir à l’attaque. Elle était reparti vers les profondeurs pour reprendre son élan. C’était fou comme quoi c’est petites bêtes sont entêté quand il s’agit de manger….

Theo se retourna vers la nouvelle elle n’avait rien. Il roula vite sur le côte et se mit en position de tire. Quand la créature aquatique apparaîtrait, il viserait l’œil et avec le poison mortel qu’il avait sur ses flèche elle ne fera pas long feu.

Comme prévu l’anguille revenait à l’attaque à une vitesse fulgurante… mais sa trajectoire était trop parfaite, rectiligne en fonçant vers ses proie. L’archer n’avait plus qu’a ajuster sa cible et il aurait l’œil. Il fallait prévoir la pénétration dans l’eau et la déviation du à celle ci. Theo calcula tout ceci avec une précision et une rapidité qui ne le surprenait plus avec toutes les connaissance qu’il avait dans tous les domaines depuis qu’il … s’était réveillé, depuis le début de l’existence qu’il se rappelait.

ZIPPP

La flèche qu’il décocha, toucha sa cible et l’œil du monstre éclata et le poison commençait déjà à se répandre dans l’animal….mais elle avançait toujours….

_________________

Du calme!
Car aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr
Heyra
Soldat Paumé
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Sexualité : Hétéro
Pouvoir : de guerison
Arme : Arc et poignard
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Sam 19 Avr - 17:59

  • Manger et être mangé.

Sans réfléchir une seconde, Heyra décrocha deux flèches à l''animal qui avait essayé de lui bouffer le bras. C'est qu'elle en avait encore besoin! Elle ne pouvait quand même pas passer sa vie à soigner ses propres blessures, ça ne faisait aucun sens. Fallait bien avancer de temps en temps. Les flèches virent se planter dans l'avant de son crâne, lacérant méchamment la chair fragile. Heureusement que le poisson avait perdu de la vitesse et du contrôle grâce au coup bien ciblé de Théo, sinon elle aurait probablement raté le point vital. Et aurait finit en nourriture pour poisson. Personnellement, elle préférait le poisson en nourriture.
L'anguille gigantesque donna quelques coups de queue désorientés, en prenant bien soin d'asperger d'eau et de sang tout se qui se trouvait en dessous/au dessus d'elle, puis, s'arrêta de bouger pour couler lentement. La jeune fille observa avec regret ses flèches prendre le large, puis haussa les épaules. Essayer de les récupérer, c'était du suicide. Elle observa un instant ses environs, constatant qu'ils se trouvaient au milieu d'une flaque d'eau rougeâtre et de quelques poissons morts. Ça allait quand même finir par attirer d'autres carnivores (de toute façon, il semblait n'y avoir que des carnivores), alors autant ne pas rester la, non?
La soldat se leva, toute trace de blessure sur sa jambe ayant désormais disparue, et récupéra un peu d'eau propre (au fait, c'est potable, cette eau?) pour rincer le sang qui s'étalait en taches irrégulières sur son uniforme.


-Ce serait judicieux de bouger d'ici, non?

Sans trop attendre de réponse, Heyra se déplaça lentement vers l'extérieur de la flaque rougeâtre, récupérant au passage une flèche qu'elle avait tirée avant dans un poisson rouge rayé de vert. Drôle de couleur pour un poisson, mais elle ne s'en inquiéta pas outre mesure, bien qu'elle prit le temps de l'essuyer soigneusement avant de la re-ranger dans son carquois.
Quelque part entre deux pas, elle se souvint vaguement d'une question qui lui avait été posée, à propos de son matricule, et qu'elle avait omis de répondre. Bah. A ses yeux, ce n'avait pas vraiment d'importance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasegawa Keiko
Reine des Folles
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 28
Sexualité : Ca te regarde?
Pouvoir : Sens dévellopés
Arme : Poignard
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Lun 21 Avr - 20:38

Keiko était plongée dans ses pensées. Hum. Il lui fallait réellement vérifier qui était cette jeune fille. Mais avant qu'elle ne puisse lui répondre, Théo se jeta sur elle, pour la mettre à terre. Elle fut surprise bien évidemment. Elle s'était un peu déconnectée de la réalité pour réfléchir intensément et ses sens ne l'avait pas prévenue. Aussitôt alertée par l'attitude de Théo, elle ouvrit de nouveau son esprit aux informations envoyée par ses sens. Elle comprit alors qu'elle avait faillit se faire bouffer par une anguille géante. Celle-ci revint à l'attaque, mais elle fut réduite en bouillie par les deux autres. Elle n'avait rien à redire. Ils avaient tout les deux l'avantage de pouvoir attaquer à distance.

"Joli travail. Maintenant, allons-y."

Elle essuya machinalement le sang qui avait coulé sur son visage. Mais à vrai dire, ça ne la dérangeait pas du tout. Le sang chaud, elle en avait l'habitude. Tuer faisait partie de son métier après tout. Elle savait plus que quiconque quel exultation cela procurait. Tuer, c'était se sentir vivant de manière bestiale. Elle sourit. Théo n'avait encore jamais cette partie d'elle-même se déchainer. Contre le yéti, elle s'était un peu lâchée. Et encore, ce n'était rien par rapport à ce qu'elle pouvait devenir face à un adversaire plus puissant qu'elle. Alors qu'en temps normal, elle était très raisonnable et sympathique, le combat faisait ressortir sa nature profonde. En réalité, elle était passionnée, oui, très passionnée.

"Sinon, tu n'a pas répondre à ma question Heyra..."

Elle n'allait certainement pas lâcher l'affaire. Lorsque quelqu'un ne répondait pas à une question, c'était qu'elle la gênait généralement. Si la réponse le gênait, c'était qu'elle était intéressante, raison de plus pour qu'elle réponde. Elle se rendit compte en même temps qu'elle ne savait pas grand chose de Théo. Surtout de ces activités. Pourtant, il semblait avoir une culture générale incroyable. A creuser donc.

"Au fait, Théo, je ne t'ai jamais demandé ce que tu faisais comme métier avant d'atterrir ici..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi Kyoko
Marmotte Machiavélique
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 30
Sexualité : Bisexuelle
Pouvoir : Animorphe : tigre blanc fluorescent
Arme : Epée
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Lun 21 Avr - 20:47

[hrp : post déjà construit = réponse rapide xD le prochain aussi avait déjà était écrit, et ensuite ce sera du post exclusif, du jamais vu xD]

La jeune femme secoua négativement la tête. Elle ne comprenait plus rien. Elle avait donc un frère ? Un frère portant le nom de Theo. En fin de compte, le maître du labyrinthe ne les avait peut être pas mit ensemble par hasard.
Alors qu'elle réfléchissait, une autre scène apparut dans la bulle face à elle. Kazumi met ses pensées de côté et regarde attentivement ce qui se déroule sous ses yeux.

Elle voit ses parents penchés au dessus d'un berceau. Dans ce berceau, se trouve un bébé, un petit garçon aux cheveux blonds âgé d'environ un ou deux ans. Il semble dormir profondément. Le couple parle à voix basse, souriant devant leur enfant, et faisant des remarques sur sa beauté. Ils finissent par aller se coucher. Quelques instants plus tard, quelqu'un entre à nouveau dans la pièce. Ce n'est ni le père, ni la mère. Il est vêtu de noir, et son visage est masqué. Il s'empare délicatement du bébé et s'enfuit sans faire le moindre bruit, et sans laisser la moindre trace de son passage.

L'image s'évanouit. Kazumi est abasourdie. Elle a donc réellement un frère. Un frère qui a été enlevé par un inconnu. Mais pourquoi a-t-il été enlevé ? Et qui est cet homme ? Pourquoi a-t-il fait ça ? De nombreuses questions lui passent par la tête, mais elle ne trouve aucune réponse. Elle met à nouveau ses pensées de côté lorsque de nouvelles images apparaissent.

Une pièce. Entièrement blanche. Au centre de celle ci, une longue table en métal. A côté d'elle, un plateau contenant divers instruments. Au fond de la salle, il y a une grande vitre. Derrière cette vitre on aperçoit plusieurs silhouettes observe attentivement la scène. Trois hommes en blouses blanches entrent dans la pièce. Ils encadrent un jeune garçon, âgé d'une dizaine d'année et aux cheveux blonds, allongée sur une sorte de lit roulant. Il semble endormi. Il est transféré sur la grande table en acier, et le lit est évacué. La porte se referme. L'un des hommes se saisi d'un scalpel. Il entaille le garçon sur toute la longueur de son torse. Il écarte la peau. Du sang se met à gicler. On peut apercevoir clairement les différents organes. Ses poumons se gonflent au rythme de la respiration du patient, et on voit les battements de son coeur. Les blouses sont déjà tâchées de sang, sans parler des gants qui sont entièrement rouges. L'un des hommes plonge carrément sa main dans le corps, fouillant et déplaçant les organes, comme s'il cherchait quelque chose.

C'est plus que Kazumi ne peut en supporter. Elle détourne le regard et frappe la bulle avec ses mains. Quand elle regarde à nouveau, l'image a disparut. Elle pousse un soupir de soulagement. Mais de nouvelles images apparaissent.

Toujours la même pièce, mais cette fois ci, le garçon semble un peu plus âgé. Environ quinze ans. Elle remarque qu'il ressemble étrangement au Theo qu'elle a rencontré dans ce labyrinthe et avec qui elle a fait un bout de chemin. Les mêmes hommes que tout a l'heure s'affairent autour de lui. Cette fois ci, c'est à son cerveau qu'ils en veulent. Sa boite crânienne est ouverte, et du sang coule sur la table, et se répand sur le sol.

Kazumi, écoeurée, tourne la tête et ferme les yeux tout en se retenant de vomir. Son coeur bat la chamade. Des larmes commencent à perler au coin de ses yeux. Elle met plusieurs minutes pour se calmer, prenant de grandes inspirations. Elle ouvre à nouveau les yeux, et regarde la bulle. D'autres images se forment.

Un jeune homme blond se réveille dans une salle totalement close, sans portes. Elle pousse un cri de surprise en voyant le visage de Theo. Puis, elle se voit elle. Il s'agit de leur arrivé dans le labyrinthe, et elle revoit tout ce qui s'est passé jusqu'à maintenant.

Les images disparaissent, et la bulle émit une faible lumière blanche, éclairant légèrement la pièce. Une voix s'éleva et résonna dans la pièce. Une voix qui lui était familière. Celle de Theo.


"Fais attention Theo, cette Kazumi est une ennemie. Je n'ai qu'à me servir d'elle pour aller aussi loin que possible dans le labyrinthe."

Kazumi en resta abasourdie. Etait-ce vraiment ce qu'il pensait d'elle ? Elle n'arrivait pas à le croire. Non c'était impossible. C'était encore le maître du labyrinthe qui lui jouait des tours. Elle ne savait pas comment il faisait ça, sûrement grâce à la magie.

_________________

Certains sont prêts à faire beaucoup de choses pour survivre...
~ Vampire dans l'âme et Pyromane dans une vie antérieure xD ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr/index.htm
Theo
Pitipandadowé
avatar

Nombre de messages : 535
Sexualité : Hétérosexuel
Pouvoir : animorphe aigle
Arme : Arc
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Mar 22 Avr - 2:43

Heyra était aussi un très bon archer. L’anguille était borgne n’avait pas fait long feu. Oui c’est certain cela fera une sérieuse alliée. Personne n’avait rien. Il repris sa canne de fortune que lui avait fait Keiko. Il boitait un peu mais ça allait passé, il fallait que ça passe.

Keiko avait repris vite son esprit et s’était relevé et annoncé le départ. Oui il fallait pas resté. L’equipe s’était remis a marcher. Mais Keiko se faisait plus bavarde que d’habitude, elle ne l’avait pas habitué a ca… Elle engageait la conversation… Pourquoi ce changement ??
On dit que le danger rend les gens froid dans un premier temps et égoïste le chacun pour, puis ils voient qu’ils sont obligés de s’alliés, donc ils le font. Theo avait une foule d’information qui lui venait sur les comportement humains. Ou avait elle un doute sur Heyra, comme lui, était elle dangereuse ?

Puis elle s’adressa à lui. Theo fut surpris qu’on lui adresse cette question. Pour lui c’ était une des questions les plus difficile répondre. Autant il pourrait de n’importe quel domaine mais sur lui il savait rien.

Pendant que Theo pensa comment il allait répondre, ils quittèrent le couloir si dangereux au plafond aquatique.
C’était une vaste salle carrée entouré, plongée dans l’obscurité qui laissait apparaître des mur vitrés de chaque côté,. Ils étaient entourés d’aquarium…. .
Le jeune homme hesita quelques secondes avant de repondre et regarda les deux femmes qui attendaient qu’il donne une réponse et commençaient a devenir soupçonneuses…


- A vrai dire j’en sais rien … je sais pas qui je suis.

C’était moins dure de l’annoncer que la premiere fois qu’il avait du le dire. Annoncer qu’il était même un inconnu pour lui même, pas evident !.

- J’ai aucun souvenir de qui je suis. Mon premier souvenir fut dans un chambre ou je me suis réveillé et entendu cette satanée voix…

Il chercha dans sa poche le bout de papier avec son prénom., mais il ne le trouvait pas. Il l’avait perdu dans la neige, lors de leur marche vers le chalet. C’était la seule chose qu’il lui avait fait penser qu’il s’appelait Theo…Peiné d'avoir perdu son seul papier de son passé, c'est bête mais il tenait à ça... son lien avec son passé... il reprit :

- même mon prénom… j’en suis pas sûr, … j’avais un petit bout de papier dans une de mes poche de mon pantalon qui s’adressait à un Theo, donc j’espere que c’est moi…

Sa voix s’était étranglée par l’émotion, puis il avait continue de manière plus tranquille apres une grande respiration...

- par contre j’ai dans la tête un savoir infini… enfin je crois. A chaque fois que je vois une chose il m’arrive des tonnes d’information sa composition chimique, jusqu'à son orthographe en toutes les langues. Ce savoir s’accompagne d’un savoir-faire… j’ai vu que j’etais un expert en pierre précieuse. Je me sens capable de faire une opération de chirurgie, que d’écrire des poèmes ou faire de la chimie… ou de me battre avec n’importe quel arme, …. Pourtant je me souviens pas d’avoir fait tout ca avant… Chaque chose me paraît acquise … sauf moi Ca me fait peur tout ça. Je sais pas qui je suis, ni quoi

Theo avait beaucoup parlé il avait besoin de dire tout ca. Etre ou ne pas être ? voilà la question… était il quelqu’un ?

_________________

Du calme!
Car aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr
Heyra
Soldat Paumé
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Sexualité : Hétéro
Pouvoir : de guerison
Arme : Arc et poignard
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Mar 22 Avr - 19:11

  • Lost on my way to heaven hell.

Heyra écouta avec un intéret modéré le monologue de Théo. Les seules informations qui restèrent bien ancrés dans sa mémoire étaient que le jeune homme avait vraisemblablement une foule d'informations, utiles ou non, sur à peu près n'importe quoi. Çe qui était normalement un avantage...
Elle se souvint quand même de la question de Keiko. Et, étant donné qu'elle l'avait reposée, elle tenait vraisemblablement beaucoup à obtenir une réponse.


-Le matricule est une habitude de l'armée qui est restée.

Heyra ne voyait pas vraiment en quoi cette information pouvait leur être si utile, mais elle n'insista pas trop. D'après ce qu'elle avait constaté, si elle commençait à leur expliquer de quelle guerre il s'agissait, dates et tout le barda, ils allaient probablement la regarder sans comprendre. Visiblement, les gens perdus dans ce labyrinthe, comme les maintenant décédés membres de son ancienne équipe, venaient d'époques diverses et variées, n'ayant donc pas de grandes idées sur celle d'où sortait la jeune fille.
Avec un soupir, elle constata que le paysage n'avait pas bougé d'une pouce. De l'eau au dessus, du sol en dessous, et eux qui marchaient au plafond. Finalement, il semblait plus logique de dire que c'étaient eux, qui n'étaient que quatre, qui marchaient à l'envers plutôt que de prétendre que les milliers poissons nageaient sur le dos. Un peu de modestie ne ferait pas de mal.
De toute façon, elle ne s'étonnait plus de rien.
De la neige.
De l'eau.
Un labyrinthe complètement tordu mené par un fou obsédé par le jeu et probablement complètement chtarbé.
Joie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hasegawa Keiko
Reine des Folles
avatar

Nombre de messages : 147
Age : 28
Sexualité : Ca te regarde?
Pouvoir : Sens dévellopés
Arme : Poignard
Date d'inscription : 01/07/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Sam 26 Avr - 22:18

HJ: Désolée du retard, mais j'était absente. Et je pensais avoir un ordi là où j'étais... Enfin, vous voyez par vous-même que ce n'était pas le cas.

Le paysage n'avait pas vraiment changé. A part qu'ils étaient maintenant "guidés" par des murs. En fait, ils était plus problématiques qu'autre chose puisqu'ils réduisait leur mobilité dans l'espace. Or, de l'espace, ils en avaient besoin pour se battre. C'est pourquoi ils avançaient à un rythme soutenu.

En marchant, elle écouta Théo parler. Ainsi donc, il était amnésique. Ce n'était pas quelque chose de facile à vivre. Et en plus, il n'avait pas d'autres souvenirs que ce labyrinthe. Dur de n'avoir en tête que cet endroit dirigé par un fou. Enfin, au moins il avait vu la mer et la neige. Mais et le soleil? Pour sa part, c'était l'unique chose dont elle souhaitait se souvenir si elle perdait la mémoire. Même si sa propre vie se déroulait plutôt dans la nuit.

Quand à la réponse d'Heyra, elle ne faisait que confirmer ses doutes. Elle agissait vraiment comme un soldat surentrainé. Mais là était surement sa faille. Sa force et sa plus grande faiblesse. Pour sa part, Keiko cachait bien ses faiblesses. Elle n'en avait qu'une et il lui semblait bien qu'elle était morte. Cela ne la rendait pas invincible. Au contraire. Elle en devenait surement prévisible. Ce qu'elle s'efforçait au minimum de faire. Elle faisait marcher son instinct et ses méninges en même temps. Prendre les meilleurs décisions allait de soi quand on dirigeait un groupe. Même si Heyra semblait assez indépendante. Mais elle n'était mécontente de ça. Elle espérait simplement qu'elle savait ce qu'elle faisait.

Elle réfléchissait tout en avançant dans le labyrinthe aux grand murs peuplés de poissons. Elle savait que son propre objectif divergeait de beaucoup du leurs. Ils n'avaient surement qu'une idée en tête, quitter cet endroit. Pour sa part, il n'en était pas question. Une vengeance l'attendait et elle comptait bien l'accomplir. Après, elle ne savait pas ce qu'elle ferait. Mais cette vengeance était déjà un bien grand but à atteindre. Elle perdrait surement la vie à l'accomplir. Mais au moins, cela la motivait plus que l'envie de sauver sa peau.

(Je me demande où nous allons atterrir ensuite.)

Il y avait une grande diversité de paysages depuis qu'elle était arrivée. Et en y pensant, pas grand chose de bien effrayant. On les laissait tranquille pour le moment. Ce qui lui plaisait d'un coté. Mais une partie d'elle-même bouillonnait toujours, prête à l'action. Elle empêcha un sourire carnassier de s'inscrire sur son visage.

(Allez, viens jouer, nous sommes prêts à danser dans la paume de ta main mon cher!)

Puis, elle ne put s'empêcher de rire à cette idée, et d'effectuer quelques pas de danses, heureuse. Elle se sentait tellement gonflée à bloc, envahie par l'idée de le tuer, qu'elle aurait pu soulever des montagnes à cet instant. Elle se retourna vers ses coéquipiers.

"Allez, accélérons! Il n'y a rien à faire ici!"

Elle s'approcha de Théo pour l'aider. Elle l'aurait porté au bout du monde dans cet état.


Dernière édition par Hasegawa Keiko le Dim 27 Avr - 22:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kazumi Kyoko
Marmotte Machiavélique
avatar

Nombre de messages : 212
Age : 30
Sexualité : Bisexuelle
Pouvoir : Animorphe : tigre blanc fluorescent
Arme : Epée
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Sam 26 Avr - 23:04

De nouvelles voix s'élevèrent alors qu'elle se demandait si le maître du labyrinthe cherchait à la rendre folle. Apparemment, il aimait voir les autres souffrir. Il était complètement fou. Enfermé des gens dans un labyrinthe et mettre des vies en danger pour son plaisir personnel. La voix qu'elle entendit ensuite fut celle de sa mère qui pleurait.

"Notre fille ! Pourquoi ? Oh mon dieu ! Qu'avons nous fait pour mériter une telle chose ? Kazumi !"

Sa mère semblait désespérée. Cela brisa le coeur de la jeune femme. Si ce qu'elle avait vu été vrai, elle avait disparut depuis 6 mois, voir plus suivant la date de ces images. La voix de son père été aussi désespéré. Vint ensuite les voix d'amis proches. La disparition soudaine de Kazumi semblait tous les affecter. D'autres voix s'élevèrent encore. Les voix de personnes qu'elle connaissait à peine. Des gens de proches villages. Les mots qui furent prononcés lui firent mal. Il semblait qu'ils la haïssaient. La traitant de monstre. De démon. D'erreur de la nature. Mais en l'insultant elle, ils insultaient aussi ses parents.

Ces insultes durèrent des heures. Des heures durant lesquelles elle commençait à devenir folle. Elle hurlait dans le vide, les suppliant d'arrêter. Elle se couvrait les oreilles à l'aide de ses mains, et fermer les yeux aussi fort qu'elle le pouvait. Comme si de cette manière, elle pouvait faire stopper tout ça, et que lorsqu'elle ouvrirait à nouveau les yeux, elle se retrouverait chez elle, saine et sauve. Elle serait de nouveau dans la forêt. Elle aurait juste fait une mauvaise chute dans une crevasse. Elle regarderait qu'elle n'aurait rien de casser. Elle sortirait de ce trou, et retournerait chez elle. Le jour serait déjà levé. A son retour, elle se serait jetée dans les bras de ses parents. Trop heureuse que tout ça ne soit en réalité qu'un mauvais rêve. Elle leur raconterait tout dans les moindres détails. Ils la réconforteraient, lui disant qu'il ne s'agissait que de son imagination et rien d'autre. Qu'en tombant elle avait dû se cogner la tête, et restée inconsciente toute la nuit. Dans la journée, ils iraient tout de même l'emmener voir un médecin. Jute pour confirmer qu'elle n'avait rien de grave hormis quelques bleus et d'affreuses courbatures. Ensuite, ils rentreraient à la maison, et Kazumi resterait près d'eux le temps que ce cauchemar sorte de sa tête. Juste pour être sûre qu'elle ne se retrouverait pas à son réveil dans ce labyrinthe.

Mais tout ça était bien réel. Elle se trouvait bel et bien dans un labyrinthe. Mais pourquoi elle ? Elle n'avait jamais rien fait de mal. Elle n'avait jamais fait de mal à qui que ce soit. Des centaines de questions se formèrent dans son esprit. Des questions auxquelles elle ne trouvait aucune réponse.
La jeune femme pleurait et priait pour que ces voix disparaissent. Elle les maudissait. Elle maudissait l'homme qui avait créé cet endroit. Il cherchait à la rendre folle, maintenant elle en était certaine. Il fallait qu'elle résiste. Il ne fallait pas qu'elle sombre dans la folie. Mais c'était beaucoup trop dur. Elle n'en pouvait plus. Finalement, elle céda à la folie.
Des poils blancs et noirs poussèrent sur l'ensemble de son corps. Elle bascule en avant et se retrouve à quatre pattes. Ses bras, ses jambes et ses mains prennent l'allure des pattes d'un tigre. Une queue se met à pousser. Son visage subit lui aussi des changements. La partie allant de son nez jusqu'à son menton s'allonge pour devenir le museau et la gueule d'un tigre. Elle devient plus imposante, et finalement au bout d'une seconde à peine, elle se retrouve transformée en un magnifique tigre blanc. Mais pas n'importe lequel. Celui-ci brille dans le noir et éclaire légèrement la pièce.
Kazumi est complètement enragée. Elle rugit. Elle bondit contre les murs, les griffes, et rugit encore. Elle est comme qui dirait un tigre en cage. Elle entend toujours les voix, et rugit encore plus fort pour passer au dessus de celles-ci et ne plus les entendre. Elle y parvient. Et quand elle se calme enfin, au bout d'une heure entière, elle reprend sa forme humaine et s'effondre sur le sol en sanglot. Elle se met en position foetale et ne bouge plus.
Les voix se sont finalement tues. La bulle de lumière disparaît elle aussi, et Kazumi se retrouve à nouveau plongée dans le noir total. Mais elle s'en moque. Tout se qu'elle souhaite à ce moment précis, c'est d'en finir. Elle ne pourrait supporter de vivre une journée de plus enfermée dans cette pièce. S'en est trop pour elle. Il faut qu'elle sorte. Il faut qu'elle voit de la lumière.
Son estomac se met à gargouiller, et elle se rend compte qu'il faut aussi qu'elle mange, et qu'elle boive. Mais si elle doit rester enfermée ici, ça ne sert à rien. Autant qu'elle meurt de faim et soif. Même si c'est une mort lente, elle s'en moque. La mort semble être la meilleure chose possible à ce moment même.
Alors qu'elle a perdu tout espoir de sortir de cet endroit, elle entend un grondement sourd derrière elle. Elle se retourne en sursaut, et voit un morceau du mur se soulever lentement. Une faible lumière apparaît et éclair la pièce dans laquelle elle se trouve. Elle voit aussi une silhouette se dessiner dans l'encadrement de ce que l'on pourrait appeler une porte. Etant dos à la lumière, son visage est masqué par l'ombre. Mais de qui s'agit-il ? Kazumi reste assise sur le sol et regarde l'inconnu apeurée.


"Qui... qui êtes-vous ?"


[hrp : bon alors je préviens, ce n'est pas mes charmant compagnons de voyage, mais un tout autre personnage qui se trouve dans l'encadrement de la porte voila XD]

_________________

Certains sont prêts à faire beaucoup de choses pour survivre...
~ Vampire dans l'âme et Pyromane dans une vie antérieure xD ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr/index.htm
Theo
Pitipandadowé
avatar

Nombre de messages : 535
Sexualité : Hétérosexuel
Pouvoir : animorphe aigle
Arme : Arc
Date d'inscription : 03/04/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Dim 27 Avr - 22:45

Heyra était donc de l’armée. Une armée d’une autre époque toutes les armées qu’avait Théo en tête n’accepterait pas de telle coupe de cheveux. Une si longue chevelure… Mais en tout cas elle ne mentait pas. Oui il pouvait le lire sur son visage, comme un vrai morphologiste… ca faisait peur tout ce savoir, Theo se demandait si son cerveau ne risquait pas d’exploser.
Mais de Keiko il ne savait rien qui était elle vraiment ? Cette jeune femme semblait se cachait derrière un masque dure mais Theo en était persuadé c’était un bouclier.

Le jeune homme voulut poser la question mais quand Keiko se mit a rire et a danser, il fut étonné et un peu désarçonné, elle si froide et dure d’habitude.. Que se passait il ?

Puis elle vint l’aider pour accélérer. Il apprécia son aide et lui fit un comprendre en esquissant un sourire.

Ils marchaient dans un milieux entouré de poissons, Theo y retrouvait des espèces connus, sur lesquels qu’il aurait pu tout dire, et des espèces inconnues enfin au moins sur terre. Ils s’arrêtèrent quelques secondes devant un aquarium ou il y’avait des sirènes…


- Et toi Keiko tu nous a rien dit sur toi.

Il avait osé peut être lui répondrait-elle ? Peut être …ou est ce qu’elle esquiverait la question…

_________________

Du calme!
Car aujourd'hui, c'est le premier jour du reste de ta vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://labyrinthe.superforum.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Dim 27 Avr - 22:50

Il n'avait pas apprecie la pensée de Hyera, il n'avais pas apprecié comment ils s'étaient debarrassé trop vite du yéti et il n'aimait pas cet homme qui n'étaits pas coopérant.
Il avait donc envoyé un être de choix :




Il les suivait depuis ils étaient dans le labyrinthe bleu mais l'humidité ambiante et l'odeur qui regnait cachait sa propre odeur nauséabonde.

Le maître lui avait donné les consignes bien claires. Et pour l'instant tout se passait comme prevu....
Revenir en haut Aller en bas
Heyra
Soldat Paumé
avatar

Nombre de messages : 82
Age : 25
Sexualité : Hétéro
Pouvoir : de guerison
Arme : Arc et poignard
Date d'inscription : 27/10/2007

MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   Jeu 1 Mai - 16:53

  • Help people, and maybe, just maybe, one of them may help you.

Heyra nota avec une vague surprise que Keiko semblait être d'humeur particulièrement joyeuse. La jeune fille laissa glisser le détail, très peu intéressée aux relations humaines. Elle n'avait jamais été sociable et ne comptait pas le devenir de sitôt. Ce qui la dérangeait plus, c'était l'impression constante d'être surveillée. D'une façon, elle l'était, toujours par cette personne qui les avait enfermés dans ce labyrinthe, mais c'était une présence à laquelle elle s'était vite habitué. Peut-être le changement d'environnement... Elle décida de rester sur ses gardes mais de garder ses soupçons pour elle, étant donné qu'il ne servait à rien de rendre le reste de l'équipe nerveuse avec de simples impressions. Le travail d'équipe, elle connaissait. Au moins ça. D'ailleurs, elle se demandait quand même si elle ne devrait pas proposer son aide pour soigner la cheville de Théo. Finalement, Ça ne ressemblait pas à une blessure trop grave, et elle pourrait s'en remettre assez rapidement. Bien que les blessures internes sont plus dures à soigner que les coupures. Elle remua l'idée dans sa tête quelques temps encore, avant de hausser une épaule d'un air indifférent. Il fallait bien qu'elle apprenne à faire confiance à ses coéquipiers un jour ou l'autre, et puis au pire, elle y laisserait la vie. Rien d'inquiétant, donc. Sur ce, elle se tourna vers le garçon qui se faisait momentanément aider par Keiko.

-Si tu me dis ce que tu t'es fait à la cheville, je peux te la soigner en quelques minutes...
Mais j'ai besoin d'un temps de repos après, parce que ça demande un sacré paquet d'énergie.


Elle croyait comprendre comment son pouvoir fonctionnait, au moins dans les grandes lignes. Quand elle soignait quelqu'un, elle utilisait simplement plus rapidement son énergie vitale pour remettre les parties du corps en place ou ressouder la chair à une vitesse plus élevée que ce que fait le corps normalement. Bien qu'elle n'ait jusque la usé de cette capacité sur soi même, elle espérait que l'effet serait le même sur quelqu'un d'autre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Une pause au bord -euh, en dessous de la mer...]
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» 1ers essais de pause longue en bord de mer
» Les Brûlins, forêt de Bord-Louviers
» En forêt de Bord/Louviers
» Revue "Les dessous de l'Histoire" (Jacquier)
» [Sollogoub, Tania] Il y avait un garçon de mon âge juste en dessous de chez nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Labyrinthe : l'ultime défi :: Niveau 1 :: Labyrinthe Bleu :: Salle de l'aquarium géant-
Sauter vers: